La calvitie ou l’alopécie est l’absence d’une partie ou de la totalité des cheveux d’un individu. Il s’agit d’un phénomène qui concerne en majorité les hommes et parfois les femmes. Les individus masculins restent les plus touchés par la calvitie, celle-ci pouvant avoir différentes origines. Le début de calvitie peut d’ailleurs se manifester très tôt, vers 18-20 ans. À cet âge où l’apparence tient une place toute particulière chez les hommes, il n’est donc pas rare qu’un début de calvitie puisse s’accompagner d’un certain mal-être chez ceux qui en sont atteints, bien que la pathologie soit bénigne pour la santé physique.

Mais quelles sont les causes de la calvitie, comment reconnaître un début de calvitie, et quelles sont les solutions que nous pouvons adopter pour y remédier ? Détails.

Quelles peuvent être les causes de la calvitie ?

Les chiffres portant sur le nombre d’hommes atteints par la calvitie en France sont édifiants. En effet, il semblerait qu’un Français sur 3 soit concerné par ce phénomène.

L’alopécie peut avoir différentes origines, mais une chose est claire, un traitement ne sera réellement efficace que lorsque le début de calvitie sera repéré assez tôt. La première cause la plus répandue de l’alopécie est l’hérédité. Il est en effet question d’alopécie androgénétique lorsque la perte de cheveux se transmet de père en fils.

Ce cas d’alopécie est causé lorsque la testostérone qui est naturellement sécrétée par le corps humain se transforme en dihytestostérone, et se met à attaquer le follicule pileux, ce qui entraîne au final la chute anormale du cheveu. C’est cette forme de calvitie qui concerne souvent les plus jeunes, de 18 à 20 ans. D’ailleurs, les signes de la calvitie peuvent apparaître bien plus tôt chez certains, et notamment à l’adolescence, entre 14 et 15 ans.

Par ailleurs, l’alopécie peut également être causée par des facteurs extérieurs, comme la prise de certains médicaments à dose élevée.

Outre l’état de grande fatigue, l’asthénie peut également entraîner une perte des cheveux en affaiblissant le système organique de la pilosité crânienne, et en diminuant ainsi la production des hormones responsables de la production des cheveux.

Il peut également arriver que le stress entraîne la calvitie. En effet, cet état peut provoquer une trop forte sécrétion d’une glande pituitaire appelée androgène, qui est responsable notamment d’une perte de cheveux anormale.

Finalement, une carence en fer peut également être à l’origine d’une poussée anormale du cheveu. Suite à cela, le cuir chevelu se fatiguera vite, ce qui entraînera l’arrêt de la pousse puis, petit à petit, la perte des cheveux.

debut alopecie ou calvitie

Manifestation du début de calvitie

Plus le début de calvitie est détecté tôt, plus les chances de limiter la perte des cheveux sont optimales. Il convient donc de reconnaître les stades d’évolution de ce phénomène.

De prime abord, il est important de préciser que la perte de cheveux est considérée comme normale lorsque le nombre de cheveux qui tombent pendant le coiffage ou le lavage ne dépasse pas le nombre de 1000. Au-delà de cette quantité, vous devez commencer à vous alerter. Vous devez également savoir qu’à certaines périodes de l’année et plus précisément entre octobre et novembre, la chute de cheveux peut être plus importante que la moyenne. Toutefois, si elle se prolonge au-delà ou en dehors de cette période, il y a également lieu de suspecter un début de calvitie. Du reste, il est anormal que les cheveux s’accrochent aux doigts par mèches entières lorsque vous les frottez. Cela peut être signe d’une fragilisation de votre cuir chevelu.

La manifestation la plus flagrante de la calvitie reste toutefois le dégarnissement apparent de certaines zones du crâne. Cela commence par les golfes temporaux, puis la zone au-dessus du front ou le toupet. La perte de cheveux peut se poursuivre ensuite vers le milieu du crâne ou la tonsure, puis à l’arrière du crâne. Si le début de calvitie constitue la phase 1 du phénomène, sachez qu’il reste 6 autres phases avant que la personne qui en est atteinte devienne complètement chauve.

Si vous constatez un dégarnissement au niveau de ces zones, vous devez immédiatement contacter un professionnel de la santé, qui sera en mesure d’identifier l’origine de votre calvitie, et vous conseiller sur les traitements que vous pouvez suivre pour y remédier.

Finalement, sachez que la calvitie peut être particulièrement déprimante pour ceux qui la subissent. Il ne faut pas donc s’étonner qu’elle puisse entraîner un certain complexe, notamment lorsqu’elle apparaît très tôt.

Solutions face à un début de calvitie

La calvitie, lorsqu’elle est causée par la fatigue, le stress ou des médicaments, peut être traitée soit par l’arrêt des médicaments en question, soit par l’adoption d’un mode de vie plus sain, afin d’éviter le stress et la fatigue.

Le traitement devient un peu plus compliqué lorsqu’il s’agit d’alopécie androgénétique. Le mieux à faire dans ce cas est de prévenir la chute de cheveux très tôt, en utilisant régulièrement des produits naturels tels que l’huile de ricin, le jus d’oignon, les compléments alimentaires à base de saw palmeto, etc. L’application de bains d’huile par exemple peut en effet prévenir la chute des cheveux et même stimuler la repousse dans certains cas.

Pour un début de calvitie qui s’est d’ores et déjà bien installé, et qui est d’origine héréditaire, il existe également des traitements médicamenteux qui ont fait leurs preuves. Il s’agit notamment du Minoxidil, un médicament qui permet de stopper la chute et stimule parfois la repousse des cheveux, même si toutes les personnes qui appliquent le traitement peuvent ne pas bénéficier de ces résultats. Il existe également un médicament appelé Finastéride, qui se prend sous forme de comprimés et qui peut arrêter la chute.

Notez que si ces traitements médicamenteux sont efficaces pour stopper la chute des cheveux, la repousse elle, n’est pas toujours garantie. Du reste, il faut également savoir que cette efficacité est conditionnée à la prise du traitement à vie.

Finalement, la combinaison du traitement médicamenteux avec les produits naturels peut être une solution que vous pouvez adopter pour prévenir la perte des cheveux.