L’entreprise californienne Samumed entame sa seconde phase d’essais cliniques sur une molécule dont le nom de code est SM004554. Celle-ci aurait des effets prometteurs sur la calvitie. Cette molécule serait-elle la prochaine solution révolutionnaire contre la perte de cheveux ?

Qu’est-ce que le SM004554 ?

Le code SM04554 désigne une molécule testée par Samumed actuellement pour le traitement de l’alopécie androgénétique. Il s’agit d’un médicament sous la forme d’une solution à appliquer directement sur le cuir chevelu et dont l’effet porte sur la désactivation des récepteurs de voies de signalisation WNT. Ces récepteurs sont les protéines qui agissent lors de l’embryogenèse.

Là où elle est réellement intéressante, c’est que cette molécule produirait vraisemblablement 2 effets : elle assure la repousse des cheveux et leur stabilisation. Contrairement aux autres traitements médicamenteux contre la calvitie, elle empêcherait aussi les effets secondaires qui surviennent lors de l’inhibition de la DHT.

À l’heure actuelle, les tests effectués sur 300 sujets pendant un mois ont permis de constater une augmentation de 10% du nombre de cheveux et une augmentation de leur densité de 13%. Il faudra toutefois attendre les résultats officiels pour être sûr de la réelle efficacité du SM004554.

Quand le traitement sera-t-il disponible ?

Samumed poursuit actuellement les essais cliniques sur ce médicament que beaucoup espèrent être une révolution pour soigner l’alopécie androgénétique, en raison de l’absence d’effets secondaires sur la santé. Le processus d’essai étant long, il faudra attendre jusqu’en 2022 pour accéder à ce produit contre la chute de cheveux.